Aaron Copland, concerto pour clarinette

31/3/2018

Cette pièce accepte la mélancolie, comme une profonde sagesse au lyrisme délicat, qui, dans la deuxième partie, se bat avec ses limites.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

RECHERCHER PAR THÈMES
ARTICLES RÉCENTS
Please reload